Les Célébrations

Les grandes Cérémonies sont au nombre de Quatre :

Imbolc

La Fête du printemps, qui se situe aux environs du 1er Février. C'est la fête de la Renaissance. Elle est attribuée à la triple Brigitt. C'est également la Fête de la fécondité.

Beltaine

La Fête sacerdotale par excellence. C'est la Fête du Dieu Bel (Belenos ou Belenus), le soleil nouveau qui va régénérer la terre nourricière, la Terre Mère.

Elle se situe au mois de Mai. C'est à cette date que les Tuatha de Danann, les fils de la Déesse Dana ou Ana, dont le Dieu Lug est le chef, sont arrivés en Islande. C'est donc la Fête du feu, mais du feu bienfaisant. Les Druides dressent deux feux au travers desquels passent les assistants. C'est la jeunesse de LUG, ou sa naissance.

Lugnasad

Fête des noces de Lug et de la Terre.

C'est la fête du Roi (du Roi solaire bien évidemment). Elle se célèbre le 1er Août. C'est l'assemblé de tous ses fils spirituels.

C'est également la Fête de l'amitié, car les guerriers venaient sans armes.

On y célèbre l'aspect Royal de Lug dans ce qu'il a de plus brillant.

C'est aussi la fête des récoltes (dont le blé).

Samain

C'est la fête militaire et totale. C'est le Nouvel An Celtique.

Cette fête se situe au 1er novembre. Dans le calendrier de Coligny elle est nommée en Gaulois : samonios.

C'est à la fois une " réunion " et la " fin de l'été ". Elle implique une réunion avec banquet.

Elle décrit un conflit avec les puissances de l'autre Monde, l'intervention dans les affaires humaines de puissances venues de l'autre Monde ou, éventuellement une irruption temporaire des humains dans l'autre Monde.

Lors de la fête de Samain tous les feux doivent être éteints la veille.

Samain et Beltaine sont les deux pôles de l'année celtique, partagée entre la Lumière et la Nuit.